(FR) Mobilisation pour sauver la tour Saint-Albert

By DOCOMOMO Belgium / January, 4, 2015 / 0 comments

A Péronnes-lez-Binche, des citoyens se mobilisent pour sauver la tour Saint-Albert du charbonnage de Ressaix. Celle-ci serait menacée dans le cadre d’un projet de construction de 350 habitations.

20150104_la tour saint lambert de peronnes lez binche1Visible à plusieurs kilomètres à la ronde, la tour Saint-Albert fait partie du décor depuis les années 50. L’édifice de 63 mètres de haut est composé de 2800 m3 de béton et de 250 tonnes d’acier. Ce vestige du passé minier serait, selon plusieurs citoyens, menacé par un projet de construction de 350 logements à proximité. Ceux-ci se sont organisés en collectif et ont lancé une page Facebook ainsi qu’une pétition. Selon ses membres, le coût d’une destruction serait presque équivalent au montant à prévoir pour une rénovation. Ceux-ci ont par ailleurs consulté un ingénieur civil qui confirme le bon état de la structure. Ce n’est toutefois pas l’avis des autorités binchoises qui reconnaissent qu’un projet de démolition pour des raisons de sécurité est à l’étude. La ville rappelle que ce dossier ne la concerne par contre pas directement puisqu’elle n’est pas propriétaire des lieux. Il s’agit de Fluxys, le gestionnaire de transport de gaz.

source: www.rtbf.be

Page Facebook du collectif pour la sauvegarde la tour Saint-Albert.

Pétition pour le classement et la reconversion de la tour Saint-Albert de Péronnes-Lez-Binche et ses bâtiments annexes.
Cliquez ici pour atteindre la pétition
Klik hier om de petitie te bereiken

Voir ici “Courrier envoyé à Kevin van Houter, échevin Binchois de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire” par le collectif.

 

triage-lavoir Pèronnes-lez-Binche_patrimoine-minier-fr_20110325

L’imposant triage-lavoir central de Péronnes-lez-Binche, vu depuis le haut de la tour du Saint-Albert, 25/03/2011 www.patrimoine-minier.fr

Caractère patrimonial:

“Cette tour d’extraction est reconnue pour ses qualités architecturales (style fonctionnaliste typique des années 1930-1940, quelquefois qualifié de “ style Paquebot ”). Elle fait l’objet de notices dans plusieurs publications sur le patrimoine industriel remarquable de Wallonie. Cette tour et ses abords ne sont pas classés, mais l’infrastructure fonctionnait en liaison directe avec le triage-lavoir voisin, qui est classé depuis 2004.”
(source: “La centrale électrique de Péronnes: Historique des activités” p.14)

Go to DOCOMOMO Belgium At Risk page

 

Leave a Reply

Post Comment